Grindelwald-Wengen: les remontées mécaniques vont fixer un quota de 17’800 skieurs par jour

17’800 et pas un de plus. Les remontées mécaniques de la Jungfrau vont fixer dès la saison prochaine un quota maximum de skieurs qui pourront fréquenter le domaine skiable chaque jour. Une question de qualité et de confort.

08 déc. 2019, 14:28
La mesure des Jungfraubahnen vise à garantir le confort des skieurs sur les pistes (archives).

Les remontées mécaniques de la Jungfrau, dans l’Oberland bernois, entendent limiter l’accès à leur domaine skiable. Au maximum 17’800 personnes seraient autorisées par jour sur les pistes au-dessus de Wengen et Grindelwald.

Le directeur des Jungfraubahnen Urs Kessler a fait part du projet dans une interview au Sonntagsblick. L’idée n’est pas seulement d’ordre écologique, il s’agit aussi d’une question de marketing: plus un bien est rare, plus il a de valeur, explique Urs Kessler.

17’800 personnes au maximum

Les remontées mécaniques de la Jungfrau limitent depuis 2009 déjà l’accès au Jungfraujoch: 5500 personnes au maximum sont autorisées par jour sur ce site mondialement connu. Le but est d’éviter une trop grande cohue dans les trains se rendant sur place et au sommet lui-même.

Le domaine skiable englobe les pistes de Grindelwald-Wengen, Grindelwald-First et Mürren-Schilthorn. La restriction s’appliquera aux deux premières, a précisé dimanche à Keystone-ATS la porte-parole des Jungfraubahnen Kathrin Naegeli.

Le contingent de 17’800 personnes doit être introduit dans un an, pour la saison 2020/21. La mesure vise les visiteurs journaliers, les détenteurs d’un abonnement n’étant pas concernés. La limitation permet d’offrir de la qualité aux skieurs et snowboardeurs, qui doivent pouvoir profiter pleinement de leur visite, souligne la porte-parole.