Grève des femmes: près de deux tiers des Suisses sont pour

Plus de 63% des Suisses se disent «pour» la grève des femmes qui aura lieu le 14 juin prochain. Du côté de la politique, les partisans des Verts et des socialistes restent les plus convaincus.

04 juin 2019, 08:03
Les femmes sont 70% à soutenir la mobilisation, alors que les hommes se disent à 57% "pour" ou "plutôt pour".

Près de deux tiers de la population suisse, soit 63,5%, soutiennent la grève des femmes du 14 juin, conclut un sondage Tamedia réalisé en ligne. Les femmes sont 70% à soutenir la mobilisation; les hommes, eux, se disent à 57% "pour" ou "plutôt pour".

Les partisans des Verts (92%) et des socialistes (90%) sont les plus convaincus, peut-on lire dans les éditions de mardi de 24Heures et de la Tribune de Genève. Ils sont suivis par les Vert'libéraux, 80% de sondés s'identifiant au parti en faveur de la grève des femmes qui réclame l'égalité des droits, des chances et des salaires.

L’exception UDC

Viennent ensuite les démocrates-chrétiens qui soutiennent la mobilisation à hauteur de 65%. Les avis au sein du PLR sont plus mitigés (56% d'avis favorables à la grève). Seuls les partisans de l'UDC sont plus nombreux (56%) à répondre "non" ou "plutôt non" à la question "Soutenez-vous la mobilisation du 14 juin?"

Les femmes UDC romandes indiquent mardi qu'elles ne se reconnaissent pas dans la grève générale du 14 juin. Elles vont organiser ce jour-là un repas de soutien pour l'Aide suisse pour la mère et l'enfant (ASME), ont elles fait savoir dans un communiqué. Selon elles, "les actions valent mieux que les slogans".

Le choix de cette association ne tient pas du hasard. L'ASME est connue pour son opposition à l'avortement, un droit des femmes obtenu en 2002 après des décennies de combat. Pour les femmes UDC, il s'agit de soutenir une association qui oeuvre "loin des projecteurs médiatiques, à construire une société plus équitable qui prenne en compte les besoins et les sensibilités de chacun."

Le sondage a été réalisé en ligne du 22 au 23 mai auprès de 19'018 personnes de toute la Suisse. La marge d'erreur est de +/- 1,4%.