Genève: la prison Curabilis sera inaugurée vendredi à Puplinge

Cela fait 45 ans que les cantons latins l'attendent. La prison Curabilis, 92 places pour des détenus dangereux nécessitant des soins psychiatriques, sera inaugurée vendredi prochain. Les premiers prisonniers sont attendus pour fin avril. Au total, le projet aura coûté 109 millions de francs.
07 août 2015, 13:33
La nouvelle prison Curabilis pourra accueillir 92 détenus dangereux nécessitant des soins psychiatriques.

Promise depuis plus de 45 ans aux cantons latins, la très attendue nouvelle prison Curabilis sera inaugurée vendredi à Puplinge (GE). L'établissement de 92 places est destiné aux détenus dangereux de Suisse romande nécessitant des soins psychiatriques. Ils y seront accueillis progressivement dès fin avril.

Le nouvel édifice dont la première pierre avait été posée à fin 2009 a été réalisé sous forme de six pavillons pour répondre aux impératifs médicaux et sécuritaires de ce type de détenus. Son inauguration intervient dans un climat exacerbé, suite notamment au meurtre de la sociothérapeute Adeline par Fabrice A. en septembre dernier.

Réaffectation temporaire

Quatre pavillons ouvriront progressivement dès fin avril. Deux unités de mesures, une unité de sociothérapie qui remplacera la Pâquerette fermée mi-janvier et une unité carcérale psychiatrique.

Deux pavillons originellement prévus vides pour une période de douze à 24 mois seront temporairement affectés pour de la détention ordinaire. Une mesure adoptée par le Conseil d'Etat pour soulager la prison voisine de Champ-Dollon, en surpopulation chronique.

Prix politique

Curabilis répond aux besoins du Concordat latin sur l'exécution des peines et mesures, auprès duquel Genève s'était engagé il y a 45 ans à construire cet établissement. Une partie des places seront à disposition des cantons partenaires.

Chacun d'entre eux versera 550 francs par détenu et par jour à l'Etat de Genève, un "prix politique" fixé par le concordat pour tous les établissements pénitentiaires. Le chef du Département de la sécurité et de l'économie (DSE) Pierre Maudet a déjà affiché sa volonté d'aligner ce tarif sur le prix réel, soit plus de mille francs par jour. Les directives du concordat en vigueur jusqu'à fin 2014 devront être renégociées.

Trois conseillers d'Etat sur le pont

Les rênes du futur établissement pénitentiaire ont été confiées à Florian Hübner, ancien directeur de la prison pour femmes de Lonay (VD), la Tuilière. A terme, Curabilis offrira plus de 200 emplois, dont deux tiers pour du personnel médico-soignant et un tiers pour le pénitentiaire.

Pas moins de trois conseillers d'Etat assisteront à la cérémonie d'inauguration. Seront présents Pierre Maudet, Mauro Poggia, ministre de l'emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS), et Serge Dal Busco, chef du département des finances (DF).

Le budget de l'ensemble a passé de 81 millions à 89 millions. S'y ajoutent vingt millions de francs destinés à des structures communes avec la prison de Champ-Dollon pour un total de 109 millions.