Genève: des objets antiques, séquestrés par la justice dans le cadre d'une enquête, ont mystérieusement disparu

Plusieurs objets antiques de grande valeur ont mystérieusement disparu de l'entrepôt de Carouge où ils étaient séquestrés par la justice.

14 mai 2018, 12:43
Qui a bien pu voler ces objets antiques, dont la valeur est estimée à 4 millions de francs (illustration)?

A Genève, une procédure a été ouverte après la disparition d'objets antiques qui avaient été placés sous séquestre par le pouvoir judiciaire. L'information, révélée par Le Temps, a été confirmée lundi par le porte-parole du Ministère public genevois Henri Della Casa.

Les investigations vont tenter de déterminer où sont passés ces objets. Ces derniers appartiennent au marchand d'art genevois Ali Aboutaam. Ils avaient été saisis par la justice genevoise, car ils sont suspectés d'être d'origine illicite.

Selon Le Temps, ces antiquités, parmi lesquelles une mosaïque byzantine représentant le Christ, ont une valeur totale d'environ 4 millions de francs. Ces objets étaient séquestrés dans un dépôt à Carouge (GE).

Interrogé par Le Temps, Ali Aboutaam a indiqué qu'il n'avait jamais parlé de cet entrepôt à quelqu'un. Le marchand d'art a déclaré être "tombé de sa chaise" lorsque le Parquet genevois lui a annoncé la disparition des objets, au nombre d'une vingtaine. Il reproche à la justice de n'avoir pas "été capable de veiller" sur ses pièces.

Le marchand d'art a demandé la récusation des procureurs genevois chargés d'instruire la procédure principale, soit déterminer la provenance des objets qui ont disparu. Cette demande de récusation a été rejetée par les procureurs et la requête est désormais examinée par la Cour de Justice, a relevé M. Della Casa.