Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Gauche et droite contre l’initiative de l’UDC

«Chasse aux étrangers», viol des droits fondamentaux: les arguments du non.

12 janv. 2016, 01:16

L’initiative de l’UDC sur les criminels étrangers fait l’unanimité contre elle. Trois comités composés de représentants du PS, PDC, PBD et PLR ont lancé hier leur campagne contre un texte qui fait la «chasse aux étrangers» et viole les droits fondamentaux.

Contrairement à son intitulé «pour le renvoi effectif des étrangers criminels», ce texte de l’UDC n’est pas une proposition de mise en œuvre de la première initiative adoptée en 2010, mais bien un nouveau durcissement, a critiqué Cesla Amarelle (PS/VD).

Des étrangers risquent d’être renvoyés pour des cas entraînant moins de trois ans d’emprisonnement ou une simple peine pécuniaire, a renchéri Andrea Caroni (PLR/AR). Ceux parfaitement intégrés, les pères de famille et les personnes étrangères, même de seconde ou troisième génération, soit des personnes nées en Suisse sont concernés, a dénoncé Filippo Lombardi (PDC/TI). Une mère de famille kosovare, née en Suisse, qui aurait négligé d’annoncer une interruption...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias