Réservé aux abonnés

Ferme soutien du secteur des machines aux bilatérales

La faîtière Swissmem juge les accords indispensables et se battra pour leur maintien. Pour les syndicats aussi, il n'y a pas d'alternative.
07 août 2015, 15:34
data_art_9247465.jpg

Les accords bilatéraux sont importants, voire indispensables aux yeux de 80% des entreprises de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM), révèle une étude publiée hier. Elles se battront donc pour leur maintien.

Les bilatérales confèrent aux entreprises de la branche un accès sans discrimination à l'énorme espace économique de l'Union européenne (UE) et donc à des nouveaux marchés et clients, souligne l'étude de l'institut BakBasel commandée par l'association faîtière Swissmem.

Les accords bilatéraux diminuent en outre les coûts opérationnels d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois