Fédérales 2019: l'UDC reste le premier parti suisse devant le PS et le PLR, le "ticket vert" à la hausse, le PDC se stabilise

L'UDC perd des plumes, mais il est toujours, avec 27% d'intentions de vote, le premier parti de Suisse. Derrière, le PS et le PLR suivent à 17%, devant le PDC qui se stabilise à un peu plus de 11%. Mais, crise climatique oblige, ce sont les Verts et les Vert'libéraux qui progressent le plus au dernier baromètre électoral.

21 févr. 2019, 17:00
Qui sortira gagnant des urnes cet automne? Le courant vert pourrait profiter de la crise écologique.

Le "ticket vert" continue de gagner du terrain neuf mois avant les élections fédérales, selon le baromètre électoral de la SSR. L'UDC perd des points, mais reste le premier parti de Suisse, suivi par le PS et le PLR au coude-à-coude pour la 2e place.

Après le coup de frein subi par le "ticket vert" lors des élections de 2015, celui-ci a de nouveau le vent en poupe, crise climatique oblige. Les intentions de vote en leur faveur se sont encore renforcées depuis le dernier baromètre d'octobre.

Les Verts enregistrent la plus forte hausse avec +2,4 points de pourcentage et 9,5% d'intentions de vote. Le parti n'en est ainsi qu'à un dixième de point de son résultat record de 2007.

Les Vert'libéraux (PVL) suivent. Pour l'instant, 6,4% des électeurs choisissent ce parti, soit une hausse de 1,8 point par rapport aux élections de 2015.

UDC: 27% d'intentions de vote

L'UDC perd 2,4 points de pourcentage, mais reste clairement le premier parti de Suisse avec 27% d'intentions de vote. Derrière lui, la lutte est serrée pour la deuxième place.

Le PLR et le PS sont tous deux à 17,4%. Les chances que le PLR atteigne son objectif de dépasser le PS restent intactes, même s'il enregistre une hausse plutôt modeste de 1%, selon le sondage électoral actuel.

PS en baisse

C’est surtout le PS qui fait moins bien. Un recul de -1,4 point est enregistré par rapport au dernier baromètre électoral où il était à +0,5 point.

De son côté, le PDC peut respirer. Sa part électorale est de 11,3%, à peine inférieure à son résultat de 11,6% aux élections de 2015. Le PDC n'a cessé de perdre des plumes aux élections fédérales depuis 1979, à une exception près.

L'autre parti du centre bourgeois n'a quant à lui guère de raisons d'espérer. Le PBD en est à 3,3%, soit un recul de 0,8 point.