Réservé aux abonnés

Familles monoparentales bien plus touchées par la pauvreté

Appel à des offres de garde, de formation et une aide financière étoffées.
07 août 2015, 15:31
data_art_9209183.jpg

La pauvreté touche quatre fois plus les familles monoparentales que celles composées de deux adultes et deux enfants. Les offres de garde extrafamiliale, de formation professionnelle continue ainsi que l'aide financière doivent être étoffées, appelle Caritas.

"Elever seul ses enfants ne devrait pas constituer un risque de précarité", a souligné, hier, à Berne, Bettina Fredrich, responsable de la politique sociale à Caritas. Aujourd'hui, un foyer monoparental sur six est confronté à ce problème.

Outre des revenus souvent insuffisants, ces ménages souffrent de problèmes de santé, logent dans de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois