EPFL: fraude présumée de 200 000 francs dans le cadre du Blue Brain Project

Une fraude de 200 000 francs a été découverte dans le cadre du "Blue Brain Project" à l'EPFL. L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a déposé en février une plainte pénale auprès du Ministère public de la Confédération.
07 août 2015, 15:30
The Blue Gene Q Supercomputer is pictured in the laboratory during a press visit, at the Ecole Polytechnique Federale de Lausanne (EPFL) in Lausanne, Switzerland, Monday, October 7, 2013. The world's most ambitious neuroscience project is underway. Scientists from the 135 partner institutions of the Human Brain Project, co-funded by the EU with an estimated budget of 1,2 billion Euro, are meeting in Switzerland for the official launch. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

L'EPFL a découvert une fraude de l'ordre de 200'000 francs dans le cadre du "Blue Brain Project". Elle a déposé en février une plainte pénale auprès du Ministère public de la Confédération pour escroquerie et abus de confiance.

Les irrégularités ont été repérées lors d'un contrôle interne usuel, a déclaré Madeleine von Holzen, porte-parole de l'EPFL mardi à l'ats, confirmant une information de la Radio Télévision Suisse (RTS). Elles ont amené l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) à déposer cette plainte.

Les autorités compétentes, à savoir le Conseil des EPF, ont été averties immédiatement de la démarche. Cette dernière concerne un membre du personnel administratif rattaché au Blue Brain Project. Les mesures de prévention usuelles ont été prises à son encontre, a relevé Mme von Holzen.

Le Blue Brain Project est un projet suisse de recherche de l'EPFL, qui a démarré en 2005 et qui ne bénéficie pas de financement européen, a précisé la porte-parole. Il a été intégré par la suite au programme international Human Brain Project lorsque celui-ci a démarré.