Election de Miss Suisse: la plus grande tente jamais montée sur la Place fédérale

Long de 70 mètres, large de 40 et haut de 17, le Swiss Dome prévu pour l'élection de Miss Suisse samedi. En attendant, c'est le marché qui s'y est abrité mardi.

07 oct. 2014, 17:39
Mardi, la couverture était la bienvenue à l'occasion du marché de la ville, puisqu'il a protégé ce dernier de la pluie qui tombait sur Berne.

L'élection de Miss Suisse fait de l'ombre aux autorités fédérales, en apparence du moins puisque le Swiss Dome monté pour l'occasion sur la Place fédérale cache littéralement le Palais éponyme. Jamais encore une tente aussi grande n'avait été montée à cet endroit.

Long de 70 mètres, large de 40 et haut de 17, ce dôme recouvert d'une enveloppe transparente occupe toute la place. Samedi, il accueillera les 12 candidates à l'élection de Miss Suisse qui sera suivie par près de 900 spectateurs.

Mardi, la couverture était la bienvenue à l'occasion du marché de la ville, puisqu'il a protégé ce dernier de la pluie qui tombait sur Berne. Mais samedi prochain quand le marché sera relégué dans une rue adjacente, les maraîchers s'attendent à un retour de manivelle sous la forme d'un chiffre d'affaires moindre.

Les maraîchers ne sont pas seuls à faire grise mine devant ce que certains considèrent comme une surexploitation de la Place fédérale. Libérée des voitures il y a une dizaine d'années, cette place est rendue aux piétons qui profitent notamment l'été du jeu de jets d'eau.

Politique, sport, fêtes et culture

Mais comme le dit la Ville sur son site internet, elle est aussi consacrée à des manifestations, des événements culturels ou sportifs, quand ce ne sont pas des visites d'Etat. Outre les manifestants pour toutes sortes de causes, on y voit entre autres un tournoi de beach-volley avec ses tonnes de sable, une patinoire artificielle l'hiver, un festival open-air et toutes sortes de fêtes agricoles ou traditionnelles.

Mais le nombre d'événements ne va pas croissant. "D'une année à l'autre, nous avons plus ou moins autant de manifestations", déclare à l'ats Marc Heeb, chef de la police du commerce de la ville. Ce dernier peut cependant comprendre le sentiment de surexploitation de cette place qu'ont certains. "Nous nous efforçons avec force de prendre en compte tous les intérêts", précise-t-il.

Règlement d'utilisation exigé

De son côté, le maire de Berne Alexander Tschäppät relève qu'une telle élection de miss est en tous les cas une bonne affaire pour la ville. "Berne peut ainsi se profiler positivement comme un lieu de manifestations".

Un avis que ne partage pas le petit parti bernois des Verts alternatifs. Dans une motion déposée au parlement de la Ville, il demande que les manifestations à but commercial soient bannies de la Place fédérale et que l'exécutif de la ville, qui a aujourd'hui le dernier mot, soumette enfin un règlement d'utilisation contraignant de cette place.