Éboulements aux Grisons: un mois après les coulées, le Piz Cengalo semble s'être calmé

Un mois après les coulées qui ont touché la région de Bondo, les mouvements de roche se sont réduits au Piz Cengalo. Des détachements sont toutefois encore possibles à tout moment, soulignent les autorités.
26 sept. 2017, 14:45
Les mouvements de roches sont passés de 5 à 8 centimètres par jour à seulement quelques millimètres.

Le Piz Cengalo s'est calmé un mois après les éboulements et les coulées de boue qui ont touché la région de Bondo (GR). Les mouvements de roches sont passés de plusieurs centimètres à quelques millimètres par jour.

Les dernières mesures réalisées avec des instruments à laser montrent que lors du dernier éboulement le 15 septembre environ 400'000 mètres cubes de roches sont tombés de la montagne. Les roches instables se sont presque toutes détachées, ont indiqué mardi les autorités de la commune de Bregaglia (GR).

 

 

Les mouvements de roches sont passés de 5 à 8 centimètres par jour à seulement quelques millimètres. Des éboulements sont toutefois encore possibles à tout moment, soulignent les autorités.

Les hameaux de Bondo, Spino et Sottoponte ne sont toujours pas habitables. Les travaux de déblaiement se poursuivent. On ne sait pas encore quand les habitants pourront revenir. Des travaux sont en cours pour rétablir l'électricité et le réseau d'eau potable.

Dégâts pas encore chiffrés

Le montant des dégâts n'a toujours pas été établi. Une estimation sera possible seulement lorsque tous les bâtiments et les infrastructures touchés par les coulées de boue seront accessibles. Les travaux de déblaiement coûtent plusieurs dizaines de milliers de francs par jour, précisent les autorités communales.

Le 23 août, trois millions de mètres cubes de roches se sont détachés du Piz Cengalo. Il s'agit d'un des plus importants éboulements survenus en Suisse au cours des 130 dernières années. Il a emporté huit promeneurs qui n'ont probablement pas survécu.

La route qui traverse le Val Bregaglia est à nouveau ouverte au trafic 24 heures sur 24 depuis lundi. La fermeture de nuit a pu être levée grâce à l'installation d'un système d'alerte plus performant en cas de nouvelle coulée de boue.