Eboulement de Bondo (GR): l'armée installe un pont provisoire

L'armée a installé mercredi un pont provisoire à Bondo. C'est la seule liaison sûre avec le monde extérieur, deux mois après l'éboulement qui a ensevelis huit randonneurs.
11 oct. 2017, 16:53
Seule cette liaison rend possible le retour des habitants dans leurs maisons.

Deux mois après l'éboulement de Bondo (GR), le village dispose à nouveau d'une connexion sûre au monde extérieur: l'armée a installé mercredi un pont provisoire long de 46 mètres dans la localité évacuée.

Seule cette liaison rend possible le retour des habitants dans leurs maisons, a expliqué à l'ats Christian Gartmann, porte-parole de l'état-major de la commune de Bregaglia. Samedi, les 65 premiers habitants sur les près de 150 personnes évacuées devraient pouvoir rentrer. Ce sont ceux dont les maisons se trouvent dans des zones sûres.

Jusqu'ici, le seul accès au village passait par un terrain menacé d'éboulements et ne pouvait être emprunté que moyennant d'importantes mesures de sécurité. Les habitants n'étaient autorisés à visiter leur domicile que brièvement et accompagnés par la protection civile.

 

>> Lire aussi: Grisons: les villageois évacués de Bondo pourront retourner chez eux

 

Le 23 août, un important éboulement s'était produit au Piz Cengalo, dans une vallée latérale située en arrière de Bondo. La localité avait été touchée et évacuée. Huit randonneurs sont portés disparus depuis.