Double infanticide: la mère a été arrêtée

La mère des deux enfants tués jeudi à Flaach (ZH) a été arrêtée. Elle est fortement soupçonnée d'être l'auteure de ce double infanticide. Elle avait auparavant averti les médias du retrait de la garde de sa progéniture.
02 janv. 2015, 20:02
Les lieux du drame. (Flaach, ZH)

La mère, une Suissesse âgée de 27 ans, a informé à 21h30 la centrale d'engagement de la police cantonale que ses deux enfants étaient décédés. Il s'agissait d'un garçon de 5 ans et de sa petite soeur de 2 ans, a indiqué vendredi la police cantonale. La mère s'est elle-même aussi infligé des blessures, mais sa vie n'est pas en danger.

Les premiers policiers arrivés sur les lieux ont immédiatement tenté de réanimer les enfants, a expliqué un porte-parole, interrogé par l'ats. Les efforts ont été poursuivis par le médecin d'urgence, puis par une équipe de la Rega. Mais toutes les tentatives ont été vaines et les deux enfants ont succombé dans l'appartement.

Le porte-parole de la police n'a pour l'instant donné aucune indication sur la cause des décès. Les analyses seront menées par l'institut de médecine légale.

Avant l'arrivée de la police, la mère s'est enfuie de l'appartement dans une direction inconnue. Les recherches immédiatement lancées ont toutefois permis de l'arrêter rapidement. Son mari, lui, se trouvait déjà en prison pour une autre affaire.

La mère s'est infligé des blessures

La mère est fortement soupçonnée d'être l'auteure des meurtres. Mais en raison de son état de sa santé, elle ne pourra probablement être interrogée que dans quelques jours.

La mère n'était pas connue des services de police pour avoir commis des délits violents ou pour des problèmes psychiques, a précisé le porte-parole. Il n'a pas souhaité livrer davantage d'informations pour des raisons de protection de la personnalité.

Les investigations se poursuivent, en collaboration avec le Ministère public IV du canton de Zurich. Les enquêteurs tentent d'éclaircir divers éléments, notamment les circonstances et le contexte du drame. La nuit passée, les personnes qui sont intervenues ont bénéficié du soutien d'un psychologue d'urgence et du "Care Team" du canton de Zurich.

Elle aurait dû ramener ses enfants

Deux jours avant le drame, la mère avait envoyé aux médias un courriel dans lequel elle voulait attirer l'attention sur sa situation. Elle reprochait à l'autorité cantonale de protection de l'enfant et de l'adulte (KESB) de lui avoir retiré ses enfants.

Son courriel a été envoyé entre autres à la rédaction de "20Minuten". En pièce jointe se trouvait la décision du KESB qui retirait aux parents la garde de leurs enfants.

Selon cette décision, la mère, âgée de 27 ans, n'avait encore le droit que de leur rendre visite deux fois par semaine dans un foyer à Zurich. Le placement dans ce foyer faisait suite à une intervention le 4 novembre de la police, qui avait arrêté les parents, soupçonnés d'escroquerie. La mère a été libérée quelques jours plus tard, mais le père est encore en prison.

Pour les jours de fête, les enfants ont pu retourner à la maison. Ils étaient chez leur mère à Flaach depuis le 19 décembre. Elle aurait dû les ramener dimanche prochain, le 4 janvier. Dans son courrier électronique, elle ne parle pas d'intentions de s'en prendre à eux.

La police cantonale est au courant de ce courriel, a-t-elle indiqué à l'ats. Mais elle n'a pas voulu faire de commentaires sur ce document.

Un précédent en 2007

Ce cas rappelle celui de 2007, lorsque deux enfants avaient été tués durant la nuit du 23 au 24 décembre à Horgen (ZH). Les jumeaux, âgés de 7 ans, avaient été poignardés par leur mère dans leurs lits. Cette dernière a été condamnée en 2013 à la prison à perpétuité pour double assassinat.