Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 6

Donald Trump n’effraie pas la Suisse

Au Forum économique, le président américain modère son discours protectionniste. Le Conseil fédéral et les milieux d’affaires respirent.

27 janv. 2018, 00:01
Swiss Federal Councillor Ignazio Cassis, right, welcomes US President Donald J. Trump, left, next to Swiss Federal President Alain Berset and Swiss Federal Councillor Johann Schneider-Ammann, during a bilateral meeting during the 48th Annual Meeting of the World Economic Forum, WEF, in Davos, Switzerland, Friday, January 26, 2018. The meeting brings together entrepreneurs, scientists, corporate and political leaders in Davos, January 23 to 26. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SWITZERLAND WORLD ECONOMIC FORUM WEF

Bien implantée sur scène, la fanfare fribourgeoise souffle ses dernières notes. L’heure de Donald Trump est venue. Introduit par le patron du Forum économique mondial (WEF) de Davos, Klaus Schwab, le président américain se place derrière le micro. Ceux qui s’attendaient à un florilège de provocations déchantent rapidement. Son allocution de clôture d’hier, temps fort du sommet grison, n’annonce pas une ère de protectionnisme farouche. Les milieux politico-économiques respirent. En Suisse aussi.

«Il n’y a pas de craintes particulières à avoir pour l’instant concernant de nouvelles taxes douanières américaines sur les produits suisses. Le discours de Donald Trump contient plutôt des signes de modération dans la politique commerciale», salue Jakob Schaad, vice-directeur et responsable des infrastructures et marchés à Avenir Suisse, le laboratoire d’idées libéral.

Un ton proche du showbiz

Carmelo Lagana, suppléant romand et responsable de projets à Economiesuisse, partage l’impression générale. Et complète: «Aujourd’hui, il n’y a...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias