Discrimination raciale: deux cadres de l'UDC reconnus coupables

Deux cadres de l'UDC ont été reconnus jeudi coupables de discrimination raciale dans l'affaire de l'annonce hostile aux Kosovars.

30 avr. 2015, 16:45
Martin Baltisser, ici entre Toni Brunner et Ueli Maurer, est accusé de violation de la norme antiracisme.

Le secrétaire général de l'UDC Martin Baltisser et sa suppléante Silvia Bär ont été condamnés à une peine pécuniaire avec sursis. Ils ont été reconnus coupables jeudi de discrimination raciale dans l'affaire de l'annonce intitulée "Des Kosovars poignardent un Suisse".

L'expression dans le titre de l'annonce constitue une généralisation inadmissible et indifférenciée, a estimé la juge unique du Tribunal régional de Berne en rendant son verdict. L'annonce, publiée en 2011, faisait référence à une agression survenue à Interlaken (BE). Un lutteur suisse avait été grièvement blessé au couteau par un Kosovar.

Pour le tribunal, les deux cadres de l'UDC ne pouvaient pas ignorer que la publication de cette annonce pouvait créer un climat hostile envers les Kosovars. Lors de l'audience, les deux prévenus avaient réfuté les accusations de discrimination raciale.