Dick Marty remet la compresse

Dick Marty déplore un problème de gestion des ressources humaines au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Le conseiller aux Etats tessinois, qui a démissionné de la commission de recrutement des jeunes diplomates, estime que Micheline Calmy-Rey devrait y remédier.

11 févr. 2006, 12:00

La conseillère fédérale «devrait s'occuper de cela au lieu de faire des coups de communication», a déclaré le sénateur dans la «Tribune de Genève» et «24 Heures». Le radical tessinois relève divers problèmes au sein du DFAE, notamment une ambiance mitigée entre les jeunes diplomates ainsi que des différends salariaux encore non réglés. En outre, certains diplomates «sont victimes d'une hiérarchie rigide et stérilisante», ajoute le Tessinois.

Procédé inadéquat

Revenant sur la controverse liée au mode de recrutement des diplomates, Dick Marty juge inadéquat le procédé employé cette année. La commission avait sélectionné 14 personnes, soit huit hommes et quatre femmes. Au nom de la parité hommes-femmes, Micheline Calmy-Rey avait relégué six hommes pourtant jugés aptes à la carrière diplomatique.

Cett dernière pose des problèmes pour une femme qui veut devenir mère de famille, souligne Dick Marty. Il soutient que le DFAE ferait donc mieux de chercher des solutions en amont, pour attirer plus de candidatures féminines. «Recaler six hommes n'a pas créé une seule diplomate de plus», souligne-t-il. / ats