Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des sénateurs français vont parler secret bancaire

07 avr. 2009, 04:15

Le voyage était prévu de longue date, mais sa concrétisation tombe à point nommé. A l'invitation du démocrate-chrétien valaisan Christophe Darbellay, président de la délégation suisse pour les relations avec le parlement français, une délégation du Sénat vient d'arriver en Suisse. Elle repartira jeudi après quatre jours consacrés à des entretiens politiques ainsi qu'à une visite économico-touristique du Valais.

«Nous tenterons de convaincre nos interlocuteurs que la Suisse a pris les mesures adéquates en matière de secret bancaire», indique le conseiller national. Nous leur ferons aussi comprendre que la Suisse aimerait être mieux intégrée dans les discussions internationales qui la concernent.» La délégation française comprend les sénateurs Pierre Hérisson (UMP), président du groupe d'amitié franco-suisse, Christiane Kammermann (UMP), Patricia Schillinger (PS) et Evelyne Didier (PC).

La discussion risque d'être animée car l'assouplissement du secret bancaire décidé par la Suisse n'est pas toujours bien compris à l'étranger. Cité par Swissinfo, Pierre Hérisson avait déclaré que «l'annonce du Conseil fédéral constitue la première étape d'un processus qui aboutira inéluctablement à la disparition pure et simple du secret bancaire». Selon lui, «la Suisse ne peut pas conserver un système révolu qui permet la soustraction au fisc de pays étrangers et certaines formes de blanchiment». Arrivée hier, la délégation rencontre aujourd'hui Pascal Couchepin, le directeur de la Banque nationale Jean-Pierre Roth et le président du Conseil des Etats Alain Berset. Les discussions porteront non seulement sur la crise financière et la suppression de la distinction entre fraude et évasion fiscale, mais aussi sur la coopération transfrontalière, l'organisation de la décentralisation en Suisse et la représentation des expatriés suisses. Demain, Christophe Darbellay emmènera ses hôtes à Saas-Fee. Il sera notamment question de l'économie touristique et du rôle des cantons. Le conseiller d'Etat valaisan Jean-Michel Cina sera de la partie. Le dernier jour, la délégation se rendra à Martigny où elle visitera le laboratoire Debio (recherche pharmaceutique) et la Fondation Pierre Gianadda.

Selon les services du Parlement, la dernière visite en Suisse d'une délégation de l'Assemblée nationale française remonte à 2003. En 2005, un groupe de parlementaires suisses avait rendu visite au Sénat français.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias