Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des millions, mais peu de concret

De la stratégie, Berne passe au plan d’action en 26 mesures pour sauver les espèces menacées. Les Verts ont fait part de leur circonspection.

08 sept. 2017, 00:09
Série d'été "les marais".
Reportage dans le marais des Gurles, sur les hauts de Maules.
Photo Lib/Alain Wicht, Maules, le 31.07.2017 Le marais des Gurles

L’azuré du sainfoin, un papillon, a presque disparu de Suisse parce que sa plante-hôte, l’esparcette, a subi le même sort. La truite marbrée ou encore l’oreillard brun, mais aussi des champignons comme l’omphale fibuloïde, ne sont bientôt plus que des souvenirs. A moins que le plan de mise en œuvre de la stratégie du Conseil fédéral pour la biodiversité ne rétablisse leur habitat.

Présenté hier par Doris Leuthard, cheffe du Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (Detec), ce plan d’action est attendu depuis 2012. Déployé en deux étapes, ce plan devrait enrayer le phénomène de dégradation. Il sera l’affaire de la Confédération, des cantons et des communes, ainsi que des associations. La Confédération débloque 80 millions de francs par an pour la période 2017-2023. Et, bien sûr, les cantons seront appelés à mettre la main au porte-monnaie.

Suisse mauvaise élève

En tout, 26 mesures articulées...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias