Réservé aux abonnés

Des bouées de sauvetage européennes

Les leaders des Vingt-Huit conviennent de renforcer leur opération Triton en Méditerranée. Mais pas question pour eux de réformer leur politique d'asile.

24 avr. 2015, 00:01
data_art_9059154.jpg

Tanguy Verhoosel

Mis sous pression par les ONG, qui ont organisé hier à Bruxelles une "marche funèbre" dénonçant leur incurie face à l'immigration, les leaders des Vingt-Huit ont décidé hier le lancer des "actions immédiates" dans l'espoir d'éviter de nouvelles tragédies en Méditerranée.

Réunis à la va-vite à Bruxelles, les chefs d'Etat ou de gouvernement des Vingt-Huit ont décidé hier de tripler le budget (à neuf millions d'euros par mois) et de renforcer les moyens dont dispose Frontex, l'agence européenne chargé de la coordination de la surveillance des frontières extérieures de l'UE, afi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois