Déraillement: jusqu'à deux heures de retard ce lundi sur la ligne Lausanne-Yverdon

Le trafic ferroviaire entre Lausanne et Yverdon est toujours fortement perturbé ce lundi suite au déraillement du train de marchandises survenu samedi à la hauteur de Daillens dans le canton de Vaud. Des retards sont à prévoir.

27 avr. 2015, 15:27
Des bus ont été mis en place, comme ici à la gare d'Yverdon, mais des retards importants sont attendus.

Les habitués de la ligne CFF Lausanne - Yverdon-les-Bains ont dû s'armer de patience lundi après le déraillement de samedi à Daillens (VD). Des bus ont remplacé les trains entre la ville du Nord vaudois et Cossonay-Penthalaz, mais il fallait compter avec des retards parfois importants.

Un accident survenu lundi matin sur l'A1 a encore compliqué la donne, ralentissant le trafic sur l'autoroute entre Yverdon-les-Bains et Lausanne. Les bus se sont retrouvés pris dans les bouchons, allongeant encore le temps de parcours.

Les CFF avaient organisé des navettes pour prendre en charge les voyageurs à la gare d'Yverdon-les-Bains et les acheminer jusqu'à Cossonay-Penthalaz, où ils continuaient en train. Des bus reliaient aussi Cossonay-Penthalaz à Eclépens et à La Sarraz, pour les voyageurs en direction de Vallorbe.

Vingt bus


"Vingt bus ont effectué 300 courses ce matin, et une quarantaine d'assistants-clientèle étaient présents dans les gares", ont expliqué les CFF. Le dispositif devrait être maintenu plusieurs jours, prédisent les CFF.

Les voyageurs du trafic grandes lignes, en provenance de Neuchâtel ou de Bienne, devaient transiter par Berne, ce qui entraîne des temps de parcours "fortement prolongés". "Entre Neuchâtel et Lausanne, au lieu de trois quarts d'heure, cela fait 02h05", a calculé M. Revaz.

"Tous les gens ont pu être acheminés", selon le porte-parole. "Le concept a fonctionné même s'il y a eu une affluence élevée dans les trains et les bus", a-t-il ajouté. Pour vous renseigner sur les retards enivisagés sur les différentes lignes, allez sur cette page web du site des CFF.

Sur Twitter, des pendulaires ont partagé leurs expériences. L'un se réjouit d'être arrivé à Yverdon-les-Bains avec "seulement 25 minutes de retard". Un autre parle de trois heures de trajet, au lieu d'une heure. "Pendulaires anticipez", lance un internaute. "Mon trajet Morges - Orbe aura duré 01h40 au lieu de 30 minutes".

Selon la police, les différentes opérations de transvasage et de réparations se poursuivent à Daillens. Le trafic ferroviaire est toujours impossible sur ce tronçon. L’accès routier à Eclépens via Daillens reste fermé. Les entreprises situées aux environs du lieu du sinistre ont pu reprendre leurs activités ce lundi matin mais des contrôles réguliers sur l'impact environnemental se poursuivent.