Défaites de l’UDC, vote à 16 ans à Zurich, élections à Lucerne et police bernoise, que dit-on outre-Sarine?

Nous passons en revue la presse alémanique: quels sont les sujets qui font causer là-bas? Cette semaine, les déboires de l’UDC, le droit de vote à 16 ans dans le canton de Zurich, des tracts électoraux dans celui de Lucerne et la hausse des effectifs de la police cantonale bernoise font partie de notre sélection.

19 mars 2019, 17:00
Le mauvais score de l'UDC Pascal Dessauges au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois n'est qu'un des mauvais résultats du week-end pour le parti.

Dans le «Blick»

Pour l’UDC, il y a le feu à chaque coin de rue

De A comme Aarau à Z comme Zurich, la maison UDC brûle. En Appenzell Rhodes-Extérieures, elle a perdu cinq de ses douze sièges au législatif cantonal. A Herisau et Bühler, les présidents de communes ont été battus. En pays vaudois, le candidat au Conseil d’Etat Pascal Dessauges a été largement devancé par la socialiste Rebecca Ruiz.

En Argovie, une conseillère d’Etat s’est vue privée de ses prérogatives par ses collègues. A Zurich, un candidat au Grand Conseil est accusé de fraude. Sans oublier les problèmes de comportement du conseiller national Luzi Stamm, qui a amené de la cocaïne au Palais fédéral. Le discours est à revoir: «Toujours dire non, non, non ne suffit plus», estime le parlementaire Ulrich Giezendanner.

Dans le «Tages Anzeiger»

Le Grand Conseil zurichois se penche sur le vote à 16 ans

«C’est très mauvais de devoir laisser son propre avenir dans les mains de gens plus âgés.» Dans le canton de Zurich, les vert’libéraux et le PBD veulent octroyer le droit de vote aux jeunes de 16 ans s’ils en font la demande. Avec les manifestations pour le climat, le timing est idéal. Pour l’UDC, le PLR, le PDC et les évangéliques, l’argument ne porte pas. Le PS, les Verts et l’Alternative de gauche souhaitent que le droit de vote soit automatiquement octroyé.

La motion vert’libérale et PBD a obtenu un score honorable (77 voix sur 180). Ce n’est pas une majorité, mais une commission doit s’emparer du sujet. Elle présentera une recommandation pour le vote final. Le Grand Conseil qui sortira des urnes, ce dimanche 24 mars, devra trancher.

Dans la «Luzerner Zeitung»

Le faux pas de deux candidats au Grand Conseil lucernois

Deux candidats au Grand Conseil lucernois, un PLR et une UDC, ont utilisé le logo de leur localité sur leurs tracts électoraux. «Allez voter pour Nottwil», peut-on lire sur l’un d’entre eux. Mise au courant, la commune n’est pas très contente et l’a fait savoir sur son site internet. «On pourrait croire que la commune a produit les tracts.»

Le président de l’exécutif a expliqué avoir réagi après l’intervention de citoyens. Les candidats disent avoir obtenu l’accord de leurs partis. La leçon a été retenue. «Aujourd’hui, je ne le ferais plus de la même manière. Ça n’a pas été très heureux», confie la candidate UDC. La commune ne fera pas de démarches supplémentaires. Les citoyens savent qu’elle ne favorise aucun candidat, dit son président.

Dans la «Berner Zeitung»

Le renforcement de la police cantonale bernoise critiqué

L’augmentation des effectifs – 360 collaborateurs supplémentaires d’ici à 2030 – et des salaires de la police cantonale bernoise fait débat. Il y va d’une dépense supplémentaire de 62 millions de francs par année. Au Grand Conseil, les socialistes, a priori, n’y sont pas opposés. Pas plus que le PLR et le PBD. L’UDC est plus nuancée, mais, pour une fois, elle ne s’oppose pas à une hausse des effectifs de l’administration.

L’opposition la plus marquée vient des Verts et des vert’libéraux. Pour les premiers, il y a des chantiers plus urgents. A commencer par les salaires des apprentis. Pour les seconds, il faudrait regarder attentivement le problème. Par le passé, la police a eu des problèmes pour pourvoir les postes libres.