Décès de Pierre Weiss, ancien président du PLS

Le politicien genevois, Pierre Weiss, a succombé à une grave maladie à l'âge de 63 ans.

25 avr. 2015, 11:53
Pierre Weiss, droite, le president de l'Association Suisse-Israel s'exprime devant des personnes qui manifestent a l'appel de l'Association Suisse-Israel, une centaine de personnes se sont rassemblees dans la rue pour exprimer leur indignation. la conference du porte-parole du Hamas Musheer Al-Masri, ce mercredi 18 janvier 2012 a l'Universite de Geneve n'est pas passee inaperv?ue. En permettant la tenue d'une conference dans les murs de l'Universite, et en accordant une salle publique a un representant du Hamas, l'Etat de Geneve a oublie son devoir ethique. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

L'ancien président du Parti libéral suisse (PLS) Pierre Weiss est décédé des suites d'une grave maladie à l'âge de 63 ans, ont indiqué les responsables du PLR réunis samedi en assemblée des délégués à Brigue (VS). Le Genevois a été un des artisans de la fusion avec le Parti radical-démocratique (PRD) en 2009.

Avec l'ancien président du PRD Fulvio Pelli, Pierre Weiss était une des chevilles ouvrières de la création du Parti libéral-radical (PLR). Il avait été nommé en 2005 responsable politique de l'Union libérale radicale, la structure chargée du rapprochement du PRD et du PLS.

La fusion entérinée en octobre 2008 par les assemblées des deux partis est devenue effective en mars 2009. Il avait alors été élu à la vice-présidence du nouveau parti. Une minute de silence a été observée à sa mémoire par les délégués réunis à Brigue.

M. Weiss était également député au Grand Conseil genevois depuis 2001. Il avait tenté à trois reprises d'accéder au Parlement fédéral, en vain.

Sociologue et politologue de formation, Pierre Weiss a enseigné à l'Université de Genève jusqu'en 2013 et a été un des directeurs de la Fédération des entreprises romandes. Il s'en était retiré en 2014 pour raisons de santé.

Marié, père de trois enfants adultes, ce double national suisse et italien se passionnait pour l'opéra et le cinéma. Il publiait également des chroniques dans différents journaux.