Réservé aux abonnés

Damien Cottier: «Mon réseau peut être utile pour le canton»

Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. Candidat du Parti libéral-radical au Conseil national, Damien Cottier fait son retour sur la scène politique neuchâteloise après avoir travaillé pendant 12 ans à Berne, dont une bonne dizaine pour Didier Burkhalter.
22 sept. 2019, 14:00
Damien Cottier s’est déplacé dans les locaux d’«ArcInfo» pour un entretien. «Environnement», «Emploi», «Europe» sont les trois sujets qu’il souhaiterait défendre au Conseil national.

Damien Cottier est venu à la rédaction d’«ArcInfo» à Neuchâtel en voisin. Même s’il n’était plus apparu sur la scène politique neuchâteloise depuis une grosse dizaine d’années, le libéral-radical, âgé de 44 ans, habite toujours à Hauterive.
Sa «disparition» s’explique naturellement. Fidèle de Didier Burkhalter, il l’a suivi à Berne lorsque celui-ci a été élu au Conseil fédéral en 2009. Damien Cottier...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois