Réservé aux abonnés

Curieuse coalition pour le non

Les adversaires du paquet fiscalité et AVS sont composés de forces que tout oppose, ou presque.

04 mars 2019, 00:01
Camille Lothe, Praesidentin Junge SVP Kanton Zuerich, Nicolas Rimoldi, Vizepraesident der Jungfreisinnigen Luzern, von links, und weitere AktivistInnen eines buergerlichen und Generationenkomitees, reichen die Kartonschachteln mit den Unterschriftenboegen fuer das Referendum gegen die Steuerreform und AHV-Finanzierung bei der Bundeskanzlei ein, am Donnerstag, 17. Januar 2019 in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ STEUERREFORM AHV REFERENDUM

L’opposition de gauche

C’est à gauche qu’on trouve l’opposition la plus résolue. Ce front rallie les troupes qui avaient contribué, en 2017, à l’échec du projet de réforme de la prévoyance vieillesse, à savoir la gauche de la gauche, le Syndicat des services publics (SSP), les Jeunes socialistes, le PS genevois. Les Verts sont venus s’y ajouter. C’est ce comité à forte coloration romande qui a réuni l’essentiel des signatures nécessaires au référendum.

«Le volet fiscal de ce projet est la sœur jumelle de la RIEIII», soit la réforme de l’imposition des entreprises clairement rejetée par le peuple...