Crucifix: pas d'effet suspensif

28 oct. 2010, 04:15

L'enseignant de Stalden (VS) licencié avec effet immédiat le 8 octobre ne pourra pas reprendre le travail en attendant le jugement sur son recours. Le Conseil d'Etat valaisan a refusé hier de lui accorder l'effet suspensif.

Le Conseil d'Etat confirme l'effet immédiat du licenciement prononcé par le Conseil régional qui avait invoqué une rupture du rapport de confiance dans sa lettre de licenciement.

L'enseignant estime que son renvoi est injustifié. Selon lui, il est motivé par son refus de pendre un crucifix dans sa classe. Il l'avait décroché il y a plus d'une année, mais la situation s'est envenimée depuis que l'enseignant a pris la présidence de la section valaisanne de l'Association suisse des libres-penseurs.

L'enseignant avait reçu l'ordre à mi-septembre de remettre le crucifix en place. Il ne s'y est pas plié et à deux reprises il a retrouvé le crucifix pendu au mur en entrant dans sa classe le matin. Il a été licencié avec effet immédiat le 8 octobre dernier. /ats