Crise sanitaire: 2 locataires suisses sur 5 ont plus de peine à payer leur loyer

Depuis le début de la crise sanitaire, les locataires suisses ont plus de peine à payer leur loyer, en raison de la baisse de leurs revenus. Cela ressort d’un sondage effectué par l’ASLOCA
02 oct. 2020, 19:32
43,6% des participants et participantes au sondage affirment que depuis la crise du coronavirus, ils et elles ont plus de peine à payer leur loyer qu’auparavant. (illustration)

La situation financière de nombreux locataires en Suisse s’est fragilisée depuis le début de la crise santaire. Selon un sondage effectué par l’Association suisse des locataires (ASLOCA), plus de deux locataires sur cinq (43,6%) ont plus de peine à payer leur loyer depuis quelques mois, ceci en raison de la baisse de leurs revenus.

Chômage partiel, fermeture de leur commerce ou perte de leur travail sont les éléments qui ont réduit la capacité des Suisses à verser le montant mensuel de leur location. La moitié d’entre eux craint d’ailleurs de perdre leur logement au cours des deux prochaines années. 

Une meilleure protection souhaitée

«Les résultats de notre sondage sont inquiétants. Ils coïncident avec les témoignages d’une étude publiée récemment par l’Office fédéral du logement (OFL) qui avertissait d’une péjoration des problèmes de logement en Suisse à cause de la crise du Coronavirus», réagit le président de l’ASLOCA Carlo Sommaruga dans un communiqué. 

L’association demande ainsi une meilleure protection contre les résiliations en période de Coronavirus et cela en particulier pour les retards de paiement. Elle souhaite que ces résiliations soient considérées comme abusives pendant la période particulière, si le retard de paiement est dû à la crise sanitaire. 

L’ASLOCA a mené le sondage en ligne du 14.09.2020 au 28.09.2020 sur les réseaux sociaux.

par Marie Dorsaz