Réservé aux abonnés

Coup de pouce financier aux paysans en compensation du franc fort

Le Conseil fédéral soumet au Parlement une rallonge de 20 millions comme aide à l'exportation des produits agricoles transformés tels que le chocolat.

23 avr. 2015, 00:01
data_art_9056743.jpg

Philippe Castella

L'agriculture suisse n'échappe pas aux conséquences négatives de la force du franc. C'est le cas tout particulièrement pour les produits agricoles transformés destinés à l'exportation. Le Conseil fédéral a décidé, hier, d'agir dans ce domaine. Il soumet au Parlement un crédit supplémentaire de 20 millions de francs dans le cadre de la loi chocolatière.

C'est là une aide à l'exportation qui permet d'indemniser l'industrie alimentaire pour l'utilisation de matières premières indigènes, comme le lait et les céréales, plus chères qu'à l'étranger. Cette aide concerne des produits ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois