Réservé aux abonnés

Coronavirus: la Suisse doute sur l’efficacité des quarantaines

Malgré l’augmentation du nombre de nouvelles infections, de plus en plus de voix s’élèvent pour remettre en question la quarantaine. Interdire, par exemple, à une personne d’aller à son travail pour cause de retour d’une zone à risque serait peu utile dans les faits.
13 oct. 2020, 00:01 / Màj. le 13 oct. 2020 à 06:48
Un frontalier ayant passé des vacances dans une région française désignée «à risque» pourra aller au travail sans problème, alors que son collègue suisse parti au même endroit sera en quarantaine.

Alors que le nombre de nouvelles infections augmente fortement (4068 nouveaux cas en trois jours) en Suisse, le doute sur l’efficacité des quarantaines s’installe. Faut-il continuer à imposer dix jours de mise à l’écart au retour d’une zone à risque? A Genève, le conseiller d’Etat Mauro Poggia le dit sans ambages: «Les quarantaines pour les personnes qui reviennent de régions à risque n’ont pas un bénéfice suffisant pour être maintenues», argumentait-il sur la RTS.

&nb...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois