Réservé aux abonnés

Combat contre la privatisation de l’identité numérique

Une alliance, qui ne veut pas voir la nouvelle e-id confiée à des sociétés privées, lance un référendum.
09 oct. 2019, 00:01
DATA_ART_13120179

Acheter un billet pour un concert ou un match de hockey sur internet, effectuer ses payements en ligne, remplir sa déclaration d’impôts: autant d’activités qui demandent de pouvoir vous identifier clairement. Afin de faciliter cela, le parlement a mis sous toit, vendredi, un projet d’identité électronique (e-id), basé sur une collaboration entre Etat et sociétés privées.

Et cela fâche une alliance d’organisations actives dans le numérique (Wecollect, Digitale Gesellschaft, Public Beta), ainsi que la gauche. Pour elles, il s’agit là d’une tâche régalienne, qui ne doit pas être bradée à des privé...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois