Climat: Swisscom propose de compenser ses émissions de CO2 à l’achat d’un nouveau téléphone

Pour que les acheteurs n’aient pas mauvaise conscience lorsqu’ils se paient un smartphone dernier cri, Swisscom leur proposera de débourser quelques francs pour compenser le CO2 émis. Une phase de test a été lancée dans quatre filiales suisses.
21 sept. 2020, 16:23
Le projet pilote de Swisscom sera lancé à Bienne, Soleure, Winterthur et Zurich (illustration).

La fabrication, le transport, le fonctionnement et l’élimination d’un téléphone portable émettent en moyenne 80 kg de CO2 dans l’atmosphère, comme le relève le journal «20 Minuten». De quoi culpabiliser les acheteurs compulsifs des appareils les plus en vogue.

Pour remédier à cela, Swisscom lance actuellement un projet pilote de compensation CO2. Comme le font les agences de voyages, le géant de la téléphonie proposera à ses clients de payer un supplément afin de réduire leur empreinte carbone.

A lire aussi : Transport aérien: neutralité carbone et avion hybride, la très orange Easyjet vire au vert

Le don suggéré par Swisscom est de 5 francs. L’argent ainsi récolté sera reversé à South Pole, une organisation de protection de l’environnement.

Pour l’heure, cette «taxe climatique» volontaire n’est disponible que dans quatre magasins à Bienne, Soleure, Winterthur et Zurich. En cas de succès, Swisscom dit vouloir étendre la mesure à toute la Suisse.

 

par Virginie Maret