Circulation: bientôt une vignette numérique en Suisse?

Une vignette numérique pourrait bientôt voir le jour en Suisse. Les conducteurs pourraient alors choisir entre cette dernière et la vignette autocollante traditionnelle.

13 mars 2019, 18:09
Il ne s'agit pas de se prononcer pour l'une ou l'autre solution, mais de les proposer toutes les deux. (illustration)

Les conducteurs devraient pouvoir choisir entre la vignette autocollante traditionnelle et une vignette numérique pour les autoroutes. Le Conseil national a soutenu, par 96 voix contre 91 et 4 abstentions, une motion de Martin Candinas (PDC/GR) en ce sens. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Les vignettes numériques présentent de nombreux avantages, comme le montrent les expériences faites à l'étranger, par exemple en Autriche, a rappelé le motionnaire. Il est possible de les commander sur Internet, moyennant inscription, enregistrement et paiement, ce qui fonctionne très bien pour les résidents et les étrangers, explique le motionnaire.

Contrôle simple et pratique

A l'ère du numérique, ce système entraîne également des coûts d'administration et de traitement nettement plus bas que celui de la vignette traditionnelle. Le contrôle est simple et pratique grâce à des caméras mobiles, comme c'est d'ailleurs déjà le cas pour les contrôles de vitesse, estime M. Candinas.

Et d'ajouter qu'une vignette numérique peut être directement associée à un numéro de véhicule, ce qui est facilement contrôlable et n'a aucune incidence en cas de changement de véhicule ou de pare-brise, ou lorsque les véhicules sont utilisés durant des périodes bien précises. La vignette numérique est donc idéale pour les citoyens, conclut M. Candinas.

Laisser le choix

Il ne s'agit pas de se prononcer pour l'une ou l'autre solution, mais de les proposer toutes les deux. Les conducteurs pourront ainsi choisir librement le modèle qu'ils préfèrent, a expliqué l'auteur de la motion. Les coûts supplémentaires devraient être raisonnables, d'autant plus que cela permettrait de faire de précieuses expériences avec la vignette numérique.

Le chef des finances Ueli Maurer est prêt à étudier l'introduction parallèle des deux systèmes et de voir ce que peut apporter la vignette électronique. Il y voit même un potentiel d'économie.

Le Conseil fédéral s'est prononcé le 21 novembre 2018 en faveur de la solution proposée par l'auteur de la motion. Il soumettra un message correspondant au Parlement avant la fin du mois de juin 2019.