Christian Varone peut rester candidat au Conseil d'Etat

Rien n'empêche pour le moment Christian Varone de rester candidat à la candidature pour les élections au Conseil d'Etat valaisan, selon Georges Tavernier, le président du PLR valaisan.

07 août 2012, 18:50
Christian Varone, le commandant de la police cantonale valaisanne.

Rien n'empêche pour le moment Christian Varone, le commandant de la police cantonale valaisanne, de rester candidat à la candidature pour les élections au Conseil d'Etat valaisan, malgré son affaire en Turquie. C'est l'avis de Georges Tavernier, le président du PLR valaisan.

Une assemblée générale du parti désignera le 6 septembre le candidat PLR. Si M. Varone est désigné et que la justice turque devait par la suite estimer qu'il a eu une "intention délictueuse" en emportant un caillou litigieux en Turquie, "il faudrait prendre ses responsabilités", a dit M. Tavernier sur les ondes de la RTS. Le parti devrait alors organiser une nouvelle primaire.

"Mais j'ai l'impression que M. Varone est de bonne foi et qu'il a simplement commis une erreur d'appréciation, comme il l'a expliqué", a ajouté le président du PLR. Et de préciser que M. Varone lui a confié ne pas encore avoir eu accès à son dossier. Joint mardi par l'ats, Christian Varone a déclaré qu'il ne souhaite pour l'instant plus faire de commentaire sur cette affaire.

Les élections au Conseil d'Etat auront lieu en mars 2013. Le PLR ne présentera qu'un seul candidat pour succéder à Claude Roch. Pour l'heure, il dispose de trois personnes intéressées: Marc-André Berclaz, président des hautes écoles spécialisées romandes (HES-SO), Lise Delaloye, présidente d'Ardon, et Christian Varone.