CFF: la ligne Lausanne-Genève ne sera pas rétablie avant vendredi

Alors que le trafic avait repris entre Genève et Lausanne sur une voie mercredi matin, il a à nouveau dû être interrompu en raison d’un nouveau trou sous les voies à Tolochenaz. Les CFF déconseillent de prendre le train dans cette zone même si 25 bus de remplacements et des Regioexpress sont mobilisés. Les travaux se poursuivront encore jeudi.
10 nov. 2021, 06:33
/ Màj. le 10 nov. 2021 à 17:35
Ce mercredi matin, les travaux allaient bon train.

Le trafic ferroviaire entre Genève et Lausanne reste interrompu et ne sera pas rétabli avant vendredi matin, annoncent les CFF, jeudi soir. La remise en état des voies, après l’affaissement du sol en bordure de voie, survenu mardi à la hauteur de Tolochenaz, s’avère plus compliquée que prévu.

Les équipes de réparation, d’un effectif de 20 personnes, sont mobilisées 24h/24h, précisent les CFF. Afin de combler les cavités qui se sont formées et de stabiliser le sol au moyen d’injections, les équipes sur place ont coulé plus de 25 mètres cubes de béton. Les trains Regioexpress effectuent la liaison entre Genève et Allaman et entre Lausanne et Morges. En plus, des trains spéciaux sont ponctuellement mis en service entre Allaman et Genève.

A lire aussi: CFF: trafic interrompu sur la ligne Genève et Lausanne

«Nous déconseillons à nos clients de voyager sur cette ligne Lausanne-Genève», a indiqué mercredi à Keystone-ATS Frédéric Revaz, porte-parole aux CFF. Pour les déplacements essentiels, environ 25 bus de remplacement assurent la liaison entre Morges et Allaman. Les trains Regioexpress effectuent sinon la liaison entre Genève et Allaman et entre Lausanne et Morges. Aucun Intercity ne circule.

Nous déconseillons à nos clients de voyager sur la ligne Lausanne-Genève.
Frédéric Revaz, porte-parole aux CFF

C’est un affaissement du sol à la hauteur de la commune de Tolochenaz, près de Morges, qui est la raison du blocage du trafic CFF. Selon les premières analyses, il est dû à des travaux effectués à une dizaine de mètres sous les voies par une entreprise tierce pour la création d’une conduite. Une première cavité s’est creusée mardi en fin de journée puis un deuxième trou dans la nuit de mardi à mercredi.



Mesurer les risques

«Des travaux sont en cours afin de reboucher ceux effectués sous terre par un micro-tunnelier pour une conduite et afin de remettre en état les voies. Il faudra ensuite effectuer toute une série de sondages pour examiner la nature du terrain et les risques d’affaissement du sol. Cela va prendre toute la journée. On va tout faire afin de rétablir la ligne pour jeudi matin», explique M. Revaz.



Durant la nuit, les équipes de réparations étaient parvenues à combler avec du ballast et du ciment le premier trou de plus de 5 mètres cubes qui s’était creusé sous les voies. Le trafic avait ensuite pu être rétabli sur une voie, avec une vitesse réduite à 20 km/h, mercredi entre 4h et 5h, selon les CFF. Il a dû être à nouveau interrompu par mesure de sécurité car une nouvelle cavité s’est creusée sous les voies.



Des trains spéciaux sont aussi ponctuellement mis en service entre Nyon et Genève, précisent les CFF. Le personnel CFF est présent pour renseigner la clientèle dans les gares de la région. Les usagers sont priés de consulter l’horaire en ligne sur www.cff.ch avant leur voyage. En outre, des informations sont disponibles par téléphone au 0848 44 66 88 (CHF 0,08/min), 24 heures sur 24. L’ex-régie fédérale adresse ses excuses à ses clients pour les désagréments subis, indique-t-elle encore.