Réservé aux abonnés

«C’est quand même encourageant»

Plus de la moitié des personnes arrivant en fin de droits de l’assurance chômage retrouvent un emploi au cours de la première année, souvent dans des formes plus précaires.

19 nov. 2019, 00:01
ZUR PRESSEKONFERENZ DER SCHWEIZERISCHEN KONFERENZ FUER SOZIALHILFE (SKOS) UND VOM SCHWEIZER VERBAND FUER WEITERBILDUNG STELLEN WIR IHNEN HEUTE, 15. JANUAR 2018, FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG - Documents in filing trays and people talking at a counter in the counter hall of the social center Albisriederhaus on Albisriederstrasse in Zurich, Switzerland, on March 31, 2016. (KEYSTONE/Christian Beutler) SCHWEIZ SOZIALHILFE

Ils sont près de 38 000, chaque année, à arriver «en fin de droits», autrement dit à perdre le droit de toucher l’assurance chômage, et à devoir compter sur l’aide sociale pour joindre les deux bouts. Sur toutes ces personnes, environ une sur deux (55%) parvient à retrouver un emploi au cours de l’année qui suit, constatait hier l’Office fédéral de la statistique, après avoir étudié la période 2014-2018. Mais attention, ces travailleurs gagnent moins en moyenne et sont davantage engagés à temps partiel, temporairement ou sur appel. Entretien avec Giuliano Bonoli, professeur à l’Unive...