Réservé aux abonnés

Ces banques qui fuient la Suisse

Cibles discrètes des attaques contre la place financière suisse, les institutions étrangères perdent en attractivité. Leur nombre est en recul.

10 août 2012, 00:01
data_art_6284735.jpg

Lorsqu'on veut prendre le pouls de la place financière suisse, il est important de ne pas omettre les banques étrangères, qui font pourtant rarement l'objet d'une couverture médiatique abondante. Sauf lorsqu'il est question de CD volés et achetés par des gouvernements étrangers.

C'est ce qui est arrivé à la banque HSBC à Genève en 2007 et plus récemment à la succursale zurichoise de la banque privée Coutts. Dans le cas de cette dernière, des informations concernant les comptes de près de 1000 citoyens allemands auraient été vendues pour 3,5 millions de francs au Land allemand de Rhénanie du N...