Centrale nucléaire: il y a 50 ans, le premier réacteur de Beznau entrait en service

Le 9 novembre 1969, le bloc 1 de la centrale nucléaire de Beznau était mis en service. C’est l’une des plus anciennes centrales encore actives dans le monde. La date de son démantèlement n’est pas encore connue.

06 déc. 2019, 09:32
La construction du réacteur numéro un de Beznau avait commencé en 1965. (Archives)

La plus ancienne centrale nucléaire suisse fête son 50e anniversaire. Le réacteur numéro un de la centrale de Beznau est entré en service le 9 décembre 1969. La construction avait débuté le 6 septembre 1965.

Le réacteur numéro un de Beznau est l’une des plus vieilles centrales nucléaires encore en activité dans le monde. Actuellement, la planète compte 449 réacteurs actifs dont cinq fêtent cette année leur 50e anniversaire. Seuls les deux blocs de Tarapur (Inde) et les centrales d’Oyster Creek et Nine-Mile-Point (Etats-Unis) sont plus âgés de quelques mois que Beznau 1.

Deux fois la ville de Zurich

Le réacteur numéro 2 de Beznau est lui entré en activité en 1972. Les deux blocs ont une puissance de 365 mégawatts chacun. Ils fournissent environ 6000 gigawatt/heure d’électricité chaque année. Cela représente environ deux fois la consommation de la ville de Zurich.

Beznau I et Beznau II en 1994. (KEYSTONE / Martin Rütschi)

Depuis leur mise en service, les deux réacteurs de Beznau ont produit 250 térawatt/heures d’électricité. Si une centrale à charbon avait produit une telle quantité de courant, elle aurait émis 300 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Le bloc 1 de Beznau n’a pas connu d’accident majeur, mais il a dû être arrêté d’urgence à plusieurs reprises. Le dernier incident notable date de mars 2015. Le réacteur avait été arrêté pendant trois ans après la découverte de défauts dans l’acier de la cuve de pression.

«Mini-trous» dans la cuve

Les experts avaient trouvé 925 «mini-trous» d’un diamètre de 5 à 6 millimètres dus à des inclusions d’oxyde d’aluminium. Axpo a pu prouver que ces inclusions n’ont pas d’influences négatives sur les propriétés du matériau. Les «mini-trous» sont un défaut d’origine datant de la fabrication de la cuve en France en 1965.

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a accepté les explications de l’exploitant Axpo et autorisé la relance du réacteur. La centrale a été reconnectée au réseau en mars 2018.

On ne sait pas encore combien de temps les deux réacteurs de Beznau resteront en activité. Ces dernières années, l’exploitant a investi d’importantes sommes d’argent pour mettre les deux centrales à niveau en matière de sécurité.