Réservé aux abonnés

Cantons "favorables" à Paris

07 août 2012, 00:01

Les Français domiciliés en Suisse risquent bel et bien de voir leurs héritiers taxés par leur patrie dès 2014. Si les intéressés, surtout fortunés, font grise mine à l'idée de cette imposition pouvant aller jusqu'à 45%, les cantons sont prêts à avaler la couleuvre.

"Malgré les conséquences très lourdes, surtout pour les cantons romands où sont domiciliés la plupart des ressortissants français, nous n'échapperons pas à cette révision de la convention en matière d'impôt sur les successions" . Le président de la conférence des directeurs cantonaux des finances, le Soleurois Christian Wanner, n'a...