Votre publicité ici avec IMPACT_medias

C'est l'expert Marcos Buser qui a dévoilé les documents confidentiels sur les déchets radioactifs

L'expert en énergie nucléaire Marcos Buser, responsable de la fuite sur les sites de stockage des déchets radioactifs a dévoilé ces documents parce que les autorités n'ont pas réagi à ces notes confidentielles qu'un ancien collaborateur de la Nagra lui a transmises.

11 oct. 2012, 14:02
Les têtes de plusieurs dirigeants de la Nagra sont demandées après la publication d'une note interne sur la gestion des déchets nucléaires.

L'expert en énergie nucléaire Marcos Buser est responsable de la fuite sur les sites de stockage des déchets radioactifs.

Il a dévoilé ces documents parce que les autorités n'ont pas réagi à ces notes confidentielles qu'un ancien collaborateur de la Nagra lui a transmises.
 
La Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) a publié jeudi dans un communiqué les aveux de son ancien collaborateur, qui travaillait encore à la Nagra lorsqu'il a remis les notes internes.
 
L'homme explique que Marcos Buser, alors membre de la commission fédérale de sécurité nucléaire, lui a demandé en début d'année des documents sur la sélection des sites pouvant accueillir les déchets nucléaires, afin de les discuter dans le cadre d'un Forum technique sur la sécurité (FTS).
 
Il les lui a donnés en pensant qu'il traiterait ces informations de manière confidentielle, puisqu'il était membre de la commission fédérale de sécurité nucléaire. "Rétrospectivement", l'ancien employé reconnaît avoir été "naif".
 
Une relation de confiance entre les membres de la commission et la Nagra est nécessaire, a commenté à l'ats une porte-parole de la Nagra. "Nous ne nous attendons pas voir de tels documents confidentiels dans les médias".
 
Faire réagir les autorités
 
Interrogé par l'ats, Marco Buser reconnaît avoir obtenu ces documents et les avoir transmis plus loin, notamment au géologue Walter Wildi, en lui disant que ces notes étaient confidentielles.
 
Il a tenté durant plusieurs mois de faire réagir les autorités sur ce "document explosif".
 
Mais ni le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), ni l'Office fédéral de l'énergie, ni l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) n'ont fait quoi que ce soit, dénonce-t-il.
 
Marco Buser a démissionné en juin de la commission et Walter Wildi en août du comité consultatif "Gestion des déchets" au sein du DETEC.
 
La Nagra endosse la responsabilité pour son ancien employé, qui a entretemps pris sa retraite. Elle n'entend pas pour l'heure porter plainte contre lui.
Votre publicité ici avec IMPACT_medias