Ce cliché d’Alain Berset prenant des notes assis sur un trottoir fait le buzz sur la toile

Une photo d’Alain Berset profitant d’une pause entre de nombreuses réunions bilatérales avec d’autres chefs d’État à New York fait le tour des réseaux sociaux. Les internautes saluent l’humilité du président suisse, assis sur un trottoir pour prendre des notes.
04 oct. 2018, 12:39
La photo du président suisse, assis sur le rebord d'un trottoir, fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Il s’agissait dans un premier temps d’un simple cliché pris par un photographe de l’agence Keystone pour illustrer la participation d’Alain Berset à l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Mais cette photo a rapidement pris une toute autre dimension.

Le mercredi 26 septembre, le président suisse profitait d’une pause entre de nombreuses réunions bilatérales avec d’autres chefs d’Etat. Il s’est alors assis sur un rebord de trottoir pour potasser ses dossiers et prendre des notes. Peter Klaunzer a immortalisé la scène, probablement sans se douter que son image ferait le buzz.

 

 

La photo s’est rapidement retrouvée sur les réseaux sociaux et a marqué les internautes, qui se sont enthousiasmés pour la modestie du président helvétique.

 

 

 

 

Mais ce sont les internautes africains qui se sont montrés les plus admiratifs, profitant pour faire des comparaisons et critiquer leurs chefs d’Etat considérés comme arrogants. 

 

 

 

 

 

L’admiration est telle que de fausses rumeurs sont venues s’ajouter. Des internautes ont raconté que le président suisse cuisinait ses repas lui-même durant son séjour, dans un petit appartement qu’il partageait avec cinq membres de son équipe. Une information démentie par le service de presse d’Alain Berset, qui a en réalité séjourné dans un hôtel, rapporte l’Aargauer Zeitung.

Néanmoins, Alain Berset reste une star aux yeux de ses fans africains. Le lendemain de ce cliché, le politicien prenait le train pour se rendre à l’Université de Philadelphie où il devait faire un discours. Un moyen de transport qui n’a pas échappé au quotidien kenyan The Star qui écrit: «Il utilise le train en direction de Philadelphie pour une discussion sur la démocratie directe».

 

 

Alain Berset n’est pas le premier président suisse à provoquer un buzz international via l’un de ses clichés. En 2014, une image de Didier Burkhalter en train d’attendre son train sur le quai de la gare de Neuchâtel avait fait le tour du monde. Le fait qu’il soit seul, sans service de sécurité, comme un citoyen lambda, avait suscité l’étonnement des internautes.

 

 

Il n’y a pas si longtemps, c’est la conseillère fédérale Doris Leuthard qui avait attiré l’attention, en voyageant sur les escaliers d’un Intercity en raison d’un manque de places assises. Cette fois, l’anecdote n’a pas dépassé les frontières helvétiques.

 

 

par Marie Dorsaz