Réservé aux abonnés

Bornet, ce candidat hors bornes

Candidat au Conseil d’Etat valaisan, il souhaite rassembler.
13 janv. 2017, 00:20
DATA_ART_10841340

Il ne nous recevra pas dans son bureau de Sion en costume-cravate, mais chez lui à Basse-Nendaz (VS) en jean décontracté et chemise à manches retroussées. Jean-Marie Bornet (50 ans), alias «Jim», chef de l’information de la Police cantonale, est en campagne. Sous la toute nouvelle bannière du Rassemblement citoyen Valais (RCV) qu’il a lui-même fondé, il brigue un siège au Conseil d’Etat.

Au bénéfice d’un congé de trois mois, il n’a plus les clés de son bureau. Une mesure qu’il n’apprécie guère. «Je constate qu’un autre candidat, le chef de service de la formation, le radical Claude Pottier, es...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois