Bienne enregistre un déficit de 8,5 millions de francs

Le résultat des comptes 2014 est nettement moins bon que prévu pour la Ville de Bienne. Elle affiche un déficit de 8,5 millions de francs alors qu'elle prévoyait seulement 3,95 millions de perte.

10 avr. 2015, 10:46
Die Stadt Biel mit Bahnhof am Donnerstag, 9. August 2012. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

Bienne enregistre un déficit de 8,5 millions de francs au moment de boucler les comptes 2014. Le résultat est moins bon que le budget ne le prévoyait (-3,95 millions). Dans le rouge depuis 2010, la ville bilingue a présenté mi-mars un ambitieux plan d'économies qui n'épargne personne.

Le revenu fiscal des personnes physiques s'élève à 85,76 millions, a indiqué Bienne dans un communiqué vendredi. Les recettes provenant du revenu des personnes physiques n'évoluent pas proportionnellement à la hausse croissante de la population.

La fortune de Bienne suffit pour couvrir le déficit 2014 comme celui déjà budgété pour 2015. Aucun prélèvement ne doit donc être effectué sur des financements spéciaux pour compenser l'excédent de charges. La fortune nette passe ainsi de 18,8 millions à 10,2 millions à fin 2014.

Déficits depuis 2010

Pendant onze années de suite jusqu'en 2009, la cité bilingue a connu des chiffres noirs. Dès 2010 en revanche, Bienne a enregistré chaque année des déficits allant de -15,6 millions en 2010 pour le moins bon résultat à -30'000 francs en 2013 pour le meilleur.

L'exercice 2014 s'est révélé difficile. Bienne n'a disposé d'un budget ordinaire que depuis le 30 mars 2014, après un second vote populaire. Les citoyens avaient d'abord refusé une première mouture, en novembre 2013, qui prévoyait une hausse de la fiscalité.

Une erreur à 5 millions

Le revenu record d'environ 37 millions atteint en 2013 grâce à des effets spéciaux uniques n'a de loin pas pu être obtenu en 2014. De plus, les revenus fiscaux des personnes morales ont été établis avec 5 millions de trop en 2013, et donc ont dû être diminués d'autant en 2014. En cause, une erreur de traitement de l'Intendance cantonale des impôts.

Au niveau des revenus, les gains de change liés à l’augmentation des capitaux étrangers en 2013 et 2014 ont conduit à une amélioration du résultat de 3,2 millions par rapport au budget. Par contre, les revenus fiscaux, les impôts sur le bénéfice et sur le capital ont atteint 27,5 millions, inférieurs aux prévisions de 0,7 million.

Le budget d'urgence qu'a connu Bienne pendant les trois premiers mois l'a en revanche plutôt servie. Des économies ont ainsi pu être réalisées au niveau des charges de personnel (2,9 millions) et dans celles des biens, services et marchandises (1,8 million).