Réservé aux abonnés

Berne retient la compensation financière pour les enfants placés

Le Conseil fédéral oppose un contre-projet à l'initiative sur la réparation. Les victimes se répartiraient un fonds de 300 millions de francs au lieu de 500 millions.
15 janv. 2015, 00:01
data_art_8755614.jpg

Enfants placés de force dans des orphelinats ou des familles, internements administratifs, femmes stérilisées de force: les victimes de ces mesures abusives qui ont duré jusqu'en 1981 méritent une compensation financière. Le Conseil fédéral l'a reconnu hier, pour la première fois, en décidant d'opposer un contre-projet indirect, c'est-à-dire de niveau législatif, à l'initiative "sur la réparation" qui a été déposée en décembre &agrav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois