Réservé aux abonnés

Bérézina helvétique à Adelboden

"Il faut changer les structures", soutient l'ancien conseiller fédéral Adolf Ogi.
12 janv. 2015, 00:01
data_art_8745850.jpg

Pascal Dupasquier

Nul n'est prophète en son pays. Jamais proverbe n'aura été aussi vrai après les épreuves d'Adelboden. Un week-end noir pour les skieurs suisses, incapables de répondre présent tant dans le géant de samedi que le slalom du lendemain. Leurs faits d'armes? Une 21e et une 23e place pour Carlo Janka et Gino Caviezel samedi, une 19e pour Luca Aerni hier, seul rescapé d'une première manche de slalom où huit représentants de Swiss-Ski étaient pourtant engagés. La veille, ils étaient neuf en géant.

La déception énorme... A l'image de celle d'Adolf Ogi rencontré dimanche dans l'aire d'...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois