Réservé aux abonnés

Avec la réforme de la TVA, les sites de vente en ligne passeraient à la caisse

Les Chambres se penchent sur une révision hétéroclite de la taxe sur la valeur ajoutée, elle touche des domaines allant de la taxe radio-télévision aux places de stationnement.

04 mars 2016, 00:55
Amazon.com employee Monica Chavez packs up a box after she wraps the gift at an Amazon.com Fulfillment Center on "Cyber Monday" the busiest online shopping day of the holiday season Monday, Dec. 2, 2013, in Phoenix. (AP Photo/Ross D. Franklin) Cyber Monday

Suivant le National, le Conseil des Etats a décidé hier que les commandes sur internet ne devraient plus échapper à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Les envois qui sont frappés d’un montant de TVA inférieur à 5 francs sont actuellement libres de taxes lors de l’importation. Il est ainsi possible d’échapper à la TVA en achetant jusqu’à 200 francs de livres ou 62,50 francs de marchandises ne bénéficiant pas d’un taux réduit.

Les commerçants en ligne étrangers, comme Amazon, font de grosses affaires grâce à cela. Cela ne devrait plus être aussi facile pour eux à l’...