Réservé aux abonnés

Au Siams de Moutier, l'avenir digital des microtechniques en question

Améliorer ses profits, proposer de nouveaux produits ou simplement survivre:au Siams, les entreprises des microtechniques font face à l’injonction d’informatiser leur production.

18 avr. 2018, 08:00
Le maire de Moutier Marcel Winistoerfer, le conseiller d’Etat bernois Christoph Ammann, le directeur de l’EPFL Martin Vetterli, le directeur du Siams Pierre-Yves Kohler, le ministre jurassien Jacques Gerber et le secrétaire d’Etat Mauro Dell’Ambrogio, de gauche à droite.

Le principal salon de l’Arc jurassien consacré aux microtechniques, le Siams, s’est ouvert dans un état d’esprit apaisé mais combatif, hier à Moutier. Apaisé, parce que la crise horlogère et les difficultés liées au franc fort s’éloignent. Les industriels disent pour l’essentiel espérer de bonnes affaires. 

Un répit qui ne va peut-être pas durer. La digitalisation connaît un coup d’accélérateur. Beaucoup de machines présentent au salon des fo...