Réservé aux abonnés

Asile: scandales en série au Tessin

23 oct. 2017, 01:00
Asylbewerber aus Eritrea und ein Angestellter der privaten Sicherheitsfirma Argo 1 Security Service vor der Zivilschutzanlage von Lumino am Mittwoch, 20. August. Etwa 50 Asylbewerber aus Eritrea sind seit Ende Juli 2014 in der Zivilschutzanlage von Lumino untergebracht.  (KEYSTONE/Ti-Press/Gabriele Putzu) SCHWEIZ ASYL DURCHGANGSZENTRUM LUMINO

En février dernier, après l’arrestation d’un recruteur présumé de l’Etat islamique, une véritable boîte de Pandore s’est ouverte au Tessin dans le secteur de la prise en charge des requérants d’asile. Une série de scandales mettant dans l’embarras le Département des affaires sociales.

Dernier motif d’indignation: les repas de deux centres de requérants d’asile arrivaient de l’autre bout du canton, près de la frontière italienne. C’est ce que révélait le 7 octobre le quotidien tessinois «La Regione». Quelque 200 km étaient parcourus chaque jour en camionnette pour nourrir des...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois