Armée: enquête disciplinaire ouverte à l’encontre d’une femme sergent

Le Département fédéral de la défense aurait ouvert une enquête disciplinaire contre une femme sergent soupçonnée d’avoir adopté un comportement dégradant à l’égard de 16 recrues.
07 oct. 2020, 18:26
"Elle nous avait donné dix minutes pour toutes nous doucher et nous changer, raconte une recrue romande présente. A seize, c’était impossible", a expliqué la porte-parole du DDPS dans les colonnes du "20 minutes".

Une femme sergent aurait harcelé 16 recrues au Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée à Sand-Schönbühl BE. Une enquête disciplinaire a été ouverte, a indiqué mercredi une porte-parole du Département fédéral de la défense (DDPS) revenant sur une information publiée par «20 Minutes».

«Elle nous avait donné dix minutes pour toutes nous doucher et nous changer, raconte une recrue romande présente. A seize, c’était impossible», a-t-elle expliqué dans les colonnes du gratuit.

En guise de punition parce qu’elles auraient mis trop de temps, les recrues sont alors sommées de faire des pompes sur le sol mouillé. La responsable aurait ensuite dérapé en les insultant notamment.

Ce qui s’est passé exactement l’été dernier à Sand-Schönbühl est en cours de clarification, a déclaré la porte-parole du DDPS. Qui a souligné que l’armée ne tolère pas les comportements dégradants à l’égard des jeunes qui lui sont confiés.