Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ariella Kaeslin peut rêver d'un podium

16 août 2008, 12:00

Ariella Kaeslin peut nourrir de légitimes espoirs en vue de la finale du saut de cheval des Jeux de Pékin, demain. La Lucernoise a pris la 18e place du concours général en réussissant le troisième meilleur score à son agrès de prédilection, pour lequel elle est mieux armée que jamais. Le titre est allé à l'Américaine Nastia Liukin.

«C'était pour moi l'échauffement en vue de dimanche», a commenté Kaeslin, déjà toute heureuse de se retrouver parmi les 24 finalistes du concours général. Kaeslin a connu des fortunes diverses sur les quatre appareils. Elle a notamment chuté, perdant cinq places dans l'aventure, en exécutant un salto à la poutre. Mais elle a une nouvelle fois épaté au saut de cheval: avec 15,35 points, elle n'y a été devancée que par l'Américaine Shawn Johnson (15,87) et l'Allemande d'origine ouzbèke Oxana Chusovitina (15,75). C'est du reste grâce à une figure portant le nom de cette dernière, maîtrisée par seulement quatre femmes au monde, que Kaeslin fait des étincelles à cet engin, où elle a dépassé les 15 points pour la première fois de sa carrière.

Les chances de la Lucernoise s'annoncent d'autant plus réelles demain (au moins pour un «top-6») que Johnson ne disputera pas la finale du saut de cheval, à laquelle sont admises huit gymnastes. A l'inverse, Kaeslin devra compter avec la menace d'autres spécialistes absentes du concours général.

En attendant, sa 18e place à ce dernier, avec 58,00 points, la satisfaisait pleinement. «Je suis très contente car j'ai montré ce que je sais faire. Je n'avais rien à perdre et j'ai pris beaucoup de plaisir», a-t-elle souligné, en référence à «l'atmosphère grandiose» créée par les 18 000 spectateurs et au fait d'avoir pu se produire «avec les meilleures gymnastes du monde». Pour demain, l'étudiante de Meggen ne se hasarde à aucun pronostic: «Je procède étape par étape.»

Indécis jusqu'au bout, le concours général a été marqué par la défaite des Chinoises et un doublé des Américaines. Nastia Liukin l'a emporté avec 63,325 points, devant Shawn Johnson (62,725), championne du monde en titre, et la Chinoise Yang Yilin (62,65). Battues pour le titre par équipes, les Américaines ont donc pris leur revanche en individuel.

D'origine russe, Liukin est la fille de Vladimir Liukin, champion olympique aux barres parallèles en 1988. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias