Affaire Lauber: la FIFA exclue de la procédure contre l’ancien procureur

La FIFA ne remplit pas les conditions pour participer à la procédure ouverte contre Michael Lauber, ancien procureur général de la Confédération. Elle a été écartée de l’enquête.
08 oct. 2020, 11:42
Michael Lauber est soupçonné d'abus d'autorité, de violation du secret de fonction et d'entrave à l'action pénale (archive).

La Fifa ne sera pas partie à la procédure ouverte à l’encontre de l’ancien procureur général de la Confédération Michael Lauber. Le procureur extraordinaire Stefan Keller a exclu la fédération de son enquête.

De l’avis de M. Keller, la Fifa ne remplit pas les conditions pour avoir droit aux droits procéduraux nécessaires pour protéger ses intérêts. Ses libertés fondamentales n’ont pas été violées, aucune obligation de confidentialité n’a été imposée et aucune mesure coercitive n’a été ordonnée.

A lire aussi : Affaire Lauber: pour la FIFA, «Il n’y a aucune raison d’ouvrir une enquête» contre Gianni Infantino

M. Lauber est soupçonné d’abus d’autorité, de violation du secret de fonction et d’entrave à l’action pénale dans le cadre des rencontres avec le président de la Fifa Gianni Infantino et avec le premier procureur du Haut-Valais, Rinaldo Arnold. Son immunité a été levée par les commissions compétentes des Chambres fédérales, autorisant une enquête.

Celle-ci sera menée par Stefan Keller. Le procureur extraordinaire a été nommé en septembre par le Parlement. Il existe des éléments constitutifs d’un comportement répréhensible en rapport avec les rencontres entre M. Lauber et Gianni Infantino. Ces rencontres n’ont pas été consignées et leurs motifs réels ne sont toujours pas connus.