Accident de montgolfière à Montbovon: fin du litige civil

Le litige civil autour de l'accident de montgolfière qui a coûté la vie à un père de famille américain à Montbovon (FR) en 2013, est terminé. Les avocats de la famille ceux des parties adverses se sont entendus en décembre à Londres.
15 janv. 2015, 12:36
JAHRESRUECKBLICK 2013 - AUGUST - Swiss police officer inspect the gondola of hot air ballon after it crashed, in Montbovon near Chateaux d'Oex, Switzerland, Tuesday,  August 6, 2013. A hot air balloon crashed Tuesday in the region Montbovon in the canton of Fribourg. A man from the US died, his wife and his two grown-up daughters were gravely injured. The pilot was injured as well. The balloon stroke a high voltage power line during the approach.  (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Le litige civil autour de l'accident de montgolfière qui s'est produit en 2013 à Montbovon (FR) est terminé. Les avocats de la famille du père américain décédé lors du crash, qui réclamaient 54 millions de francs de dédommagement, et ceux des parties adverses se sont entendus en décembre à Londres.

Les différentes parties sont tombées d'accord lors d'une médiation en décembre à Londres, a indiqué jeudi à l'ats Christophe Sansonnens, avocat du pilote, confirmant ainsi une information parue mercredi dans "La Liberté". M. Sansonnens a précisé qu'il n'avait pas participé aux discussions. Il a été informé du résultat des négociations "par l'avocat d'une des parties".

Les termes de l'accord sont confidentiels, a ajouté l'avocat. "Mais si un accord a été trouvé, on peut penser que le principe d'une indemnisation a été discuté".

Le système judiciaire américain permet aux différentes parties de parvenir entre elles à un accord pour résoudre un litige.

Pour mémoire, la famille du père américain avait porté plainte en juillet 2014 devant la cour fédérale de Californie contre le Grand Hôtel Park de Gstaad et les tour-opérateurs, qui proposaient le vol en montgolfière. Elle réclamait alors 54 millions de francs de dommages et intérêts, selon le "Malibu Times".

Pilote incompétent?

Le 6 août 2013, un ballon, propriété de Gstaad Fly, une société à responsabilité limitée établie par le Grand Hôtel Park, a heurté une ligne à haute tension près de Montbovon, en Gruyère, chutant de 50 mètres. Le père de la famille américaine décède, alors que sa femme, une professeure de droit et ancienne procureure pénale, ses deux filles et le pilote sont grièvement blessés.

La famille américaine accuse le Grand Hôtel Park d'avoir engagé un pilote incompétent. Elle note que l'alcotest effectué sur lui après l'accident a révélé qu'il avait consommé de l'alcool durant la nuit précédant le vol en montgolfière.

Rapport d'enquête attendu

Selon les avocats des plaignants, le sexagénaire suisse est arrivé en retard sur le lieu du départ et a ensuite volé trop bas. Quand l'une des filles a crié pour avertir de la présence de la ligne électrique à haute tension, l'aérostier a regardé dans la direction opposée.

Si le volet civil est désormais clos, l'aspect pénal de l'affaire suit son cours. Les différentes parties attendent le rapport d'enquête du Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA). Il aurait dû être déposé à la fin de l'année dernière, mais "ça n'a pas été le cas", conclut l'avocat fribourgeois.